CZERNY Carl (1791-1857)

Carl Czerny (1791-1857)

Issu d’une famille de musiciens originaires de Bohème, Czerny naît à Vienne le 21 février 1791. C’est avec son père, excellent pianiste, que le jeune Carl débute le piano dès l'âge de trois ans. Après avoir entendu et reconnu son talent, Beethoven le prend comme élève de 1800 à 1803. Bien qu’il soit déjà à un niveau très avancé, l’enseignement s’avère difficile et le maître fait reprendre au jeune garçon toutes les bases de la technique moderne. Czerny se souvient : « Pendant les premières leçons, Beethoven m’occupa exclusivement à faire des gammes dans tous les tons, me montra la seule bonne position des mains et des doigts, alors encore inconnue de la plupart des exécutants, et particulièrement l’usage du pouce – règle dont je n’ai appris que plus tard à comprendre l’utilité … »

Malgré sa réputation d’exécutant, Czerny donne très peu de concert durant sa vie entière, lui-même ne considérait pas avoir de talent particulier pour se produire sur scène. C’est donc vers la composition et surtout l’enseignement qu’il décide de se consacrer. Demeuré célibataire, son activité s’avère prodigieuse. Professeur de piano très demandé depuis l'âge de quinze ans, il donne plus d’une dizaine de leçons par jour et compose la nuit afin de répondre aux incessantes demandes des éditeurs. Franz Liszt est son plus illustre élève. Il meurt dans sa ville natale le 15 juillet 1867.

Czerny reste toute sa vie en très bons termes avec Beethoven. Il participe activement à la diffusion de ses œuvres. Les éditeurs possèdent grâce à lui un nombre considérable d’informations précieuses sur l’interprétation des trente-deux sonates.