GOETHE Johann Woflgang von (1794-1866)

Johann Woflgang von Goethe (1794-1866)

Johann Wolfgang von Goethe naît à Francfort le 28 août 1749. Son père Johann Casper Goethe, juriste de profession, est un homme cultivé passionné de sciences. Sa grande sévérité fait que Wolfgang préfère la compagnie de sa mère, Catharina Elisabeth Textor, issue de la noblesse de robe. L'enfant reçoit une éducation complète. Grâce à l'apprentissage de nombreuses langues (grec ancien, latin, français, anglais, hébreux), son goût pour les sciences et le sport, il devient un garçon modèle remarqué par sa soif de savoir. Goethe étudie le droit à l'université de Leipzig puis à Strasbourg où il devient docteur en 1772. De retour dans sa ville natale, il devient avocat de la chambre impérial puis magistrat.

Il commence à rédiger ses premières oeuvres. En 1774, Les souffrances du jeune Werther lui donne une célébrité immédiate. Après dix années passées à Weimar dans l'administration, il séjourne deux années en Italie qu'il considère comme "une deuxième naissance". De retour à Weimar, il devient ministre du Duc et vit avec Christiane Vulpius, fleuriste qu'il finit par épouser en 1805. En 1808, sa pièce Faust rencontre un énorme succès et devient une oeuvre majeure de la littérature allemande. Un Faust II est publié à titre posthume après la mort du poète le 22 mars 1832, âgé de 82 ans.

Beethoven a une profonde admiration pour son contemporain. Grâce à Bettina Brentano, les deux hommes parviennent à se rencontrer en juillet 1812 lors d'un séjour à Teplitz. Les tempéraments incompatibles et les dialogues nourris d'incompréhensions laissent place à la déception. Goethe, sous l'emprise de son conseiller musical Zelter, n'approuve pas la musique du compositeur. Beethoven a toujours une grande estime pour le poète.