Concerto pour piano, violon et violoncelle

Op.56. Tonalité : ut majeur. Période d'élaboration : 1803 - 1804. Publication : , 26 août 1804, . Dédicataire(s) : Prince Joseph Franz von Lobkowitz. Partition : imslp

Ce concerto assez particulier est le plus méconnu et le plus rarement joué des sept concertos de Beethoven. Tout d'abord parce qu'il demande trois solistes de qualité dans un même concert. Cette oeuvre est différente des autres concertos. Les esquisses de ce oeuvre nouvelle, remonte à 1803. Il fut probablement achevé en août 1804. Beethoven écrit alors à son éditeur Breitkopf et Härtel : "J'ai en ce moment plusieurs ouvrages que je peux vous remettre : mon oratorio, une nouvelle grande symphonie, intitulée Bonaparte, une symphonie concertante pour violon, violoncelle et piano avec orchestre complet....A propos des autres choses je n'ai rien à ajouter bien qu'une Concertante à trois parties concertantes pareilles soit quand même quelque chose de nouveau." Ce concerto aurait été écrit à l'intention de l'archiduc Rodolphe, qui lors de la première privée, tint la partie piano, Steildler le violon et Anton Craft le violoncelle. La dédicace revient au prince Lobkowitz (dédicataire des symphonie 3, 5 et 6).