Concerto pour piano n°5

Op.73. Tonalité : mi bémol majeur. Période d'élaboration : 1808 - 1809. Publication : Breitkopf & Härtel, mai 1811, Leipzig. Dédicataire(s) : Archiduc Rodolphe d'Autriche. Partition : imslp

Ce dernier grand concerto pour piano clôt la composition de sept concertos de Beethoven. Il fut composé dans de pénibles circonstances. Commencé en même temps que les préparatifs de guerre de l'Autriche contre la France, il est interrompue lors des bombardements. Beethoven reprendra sa composition dans des conditions de vie favorable à la fin de la guerre en octobre 1809. On retrouve des échos de cette guerre dans les esquisses de la partition, on peut noter dans le premier mouvement des allusions comme "chant de la victoire", "attaque", "victoire". Si le premier mouvement est d'un caractère très héroïque, le deuxième lui est une calme méditation, un des plus beaux mouvements lents de Beethoven. On surnomme encore aujourd'hui ce concerto "l'Empereur", surnom qui n'est certainement pas de Beethoven et qui fut donné après sa mort. D'ailleurs le compositeur dira à ses éditeurs qu'il n'admet qu'un seul titre de publication : "Grand concerto".