BREUNING Stephan von (1774-1827)

Stephan von Breuning (1774-1827)

Stephan naît à Bonn le 17 août 1774. Deuxième enfant de Emanuel Joseph et de Helene Breuning (née Kreich), il fait très tôt la connaissance de Beethoven par l'intermédiaire de Franz Wegeler. Depuis 1784, Beethoven est un hôte régulier de la famille Breuning et donne des leçons de piano aux plus jeunes enfants Eléonore et Lorenz. Dans ce cadre culturel favorable à son éducation, Ludwig se lie rapidement d'amitié avec Stephan et tombe également sous le charme de sa soeur. Les deux garçons prennent ensemble des leçons de violon auprès de Franz Ries.

Après des études de droit, Stephan s'installe à Vienne en 1801 et obtient une charge au Conseil impérial. Il retrouvre son ami d'enfance avec qui il loge quelques temps vers 1804. Après l'échec de Fidelio, Stephan aide le compositeur à revoir le livret en 1806, année où Beethoven compose son concerto pour violon (dédié à son ami deux ans plus tard). Stephan se marie en avril 1808 avec Julie von Vering (fille du médecin de Beethoven) mais celle-ci décède seulement un an après. Il épouse par la suite Constanze Ruschowitz le 18 février 1817 dont il a trois enfants. Seul Gerhard, l'aîné, survit jusqu'à l'âge adulte. Ce dernier reste un témoin clé des dernières années du maître.

Malgré des brouilles récurrentes (dont la plus longue dure de 1815 à 1825), malgré les excentricités et les mauvais traitements qu'il subit parfois de la part de son ami, Stephan est avec Franz Wegeler, le plus fidèle ami que Beethoven. Il prévoit de réaliser une biographie de son ami avec Franz Wegeler, mais sa mort le 4 juin 1827 (trois mois après Beethoven), met fin à l'entreprise.