BEETHOVEN Karl van (1806-1858)

Karl van Beethoven (1806-1858)

Karl est le fils unique de Kasparl Anton Karl van Beethoven et de Johanna Reiss. Né le 4 septembre 1806 à Vienne, il devient à la suite du décès de son père en 1815, mis sous tutelle auprès de son oncle qui refuse de partager la garde avec la mère (malgré la volonté de son frère). Les relations orageuses entre Beethoven et sa belle-soeur entraînent une série d'épisodes judiciaires qui affectent profondément le compositeur et nuisent à son neveu. Oppressant et exclusif, l'amour de Beethoven pour Karl a des conséquences néfastes. Voulant en faire un musicien, il le confie à son fidèle Czerny pour l'étude du piano mais celui-ci ne détecte chez le garçon aucun talent musical.

En 1824, il devient étudiant en philologie à l'université de Vienne mais décide peu de temps après de faire carrière dans l'armée. Face au refus de son oncle, les relations s'envenimment. Très affecté par le poids du compositeur, Karl sombre dans une dépression. Il s'achète un première fois une paire de pistolet mais dénoncé par son logeur qui les trouve dans son tirroir, on le lui retire. Le jeune homme reste déterminé et rachète une arme en mettant sa montre en gage. Il tente de se suicider le 30 juillet 1826. Si la première balle ne le touche même pas, la seconde lui érafle le crâne et suffit à le faire tomber dans le coma. Après son passage à l'hôpital, il choisit de revenir chez sa mère pour finalement y rester, avec l'accord de son oncle, traumatisé par cet épisode. Stephan von Breuning, conseiller au ministère de la guerre, finit par lui obtenir un poste dans l'armée. Karl quitte Beethoven début 1827. Il épouse Caroline Naske en 1831 avec laquelle il a quatre filles et un fils, prénommé Ludwig. Il meurt en 1858, à l'âge de 52 ans.