ALBRECHTSBERGER Johann Georg (1736-1809)

Johann Albrechtsberger (1736-1809)

Johann Georg Albrechtsberger naît le 3 février 1736 à Klosterneuburg en Basse-Autriche. Il commence son éducation musicale à l'Abbaye de Melk puis étudie la philosophie au séminaire des jésuites de Vienne. Il trouve par la suite un premier emploi comme organiste à Raab (Hongrie) en 1755. Après une charge à Maria Taferl puis à Melk, il s'installe définitivement dans la capitale autrichienne en 1766 et devient organiste à la cour impériale. En 1772, il est nommé directeur musical de l'église des Carmélites. Albrechsberger finit maître de chapelle de la cathédrale Saint-Étienne en 1792. Il décède le 7 mars 1709, deux mois avant Joseph Haydn.

Ami de jeunesse de Haydn et proche de Mozart, c'est un pédagogue renommé du contrepoint. Compositeur également, son catalogue compte essentiellement de la musique sacrée (environ 400 oeuvres liturgiques dont 26 messes), de nombreux préludes et fugues pour orgue, ainsi que des quatuors à cordes. En 1790, il publie un traité de composition qui fait référence, dans la lignée du Gradus ad Parnassum de Johann Joseph Fux. Professeur recherché, il a parmi ses élèves Beethoven, Hummel, Moscheles, Reicha ou encore le fils Mozart. Lorsque Haydn part faire sa tournée à Londres, il prend en charge le jeune Ludwig pour lui faire travailler la fugue.