Amis

AMENDA Karl (1771-1836)

Karl Amenda naît le 4 octobre 1771 à Lipaki (actuelle Lettonie). Il effectue ses études secondaires à Jelgava puis étudie la théologie à l'Université d'Iéna de 1792 à 1795. Musicien et violoniste de talent, il parcourt un temps les routes comme musicien itinérant. C'est au printemps 1798 qu'il arrive à Vienne pour y rester un peu plus d'un an. Constanze Mozart l'engage comme professeur pour ses enfants. Il travaille également pour le prince Lobkowitz. Grâce à ce dernier, il rencontre Beethoven dont il devient l'un des plus proches amis.

ARNIM Bettina von, née BRENTANO (1785-1859)

Bettina, issue d'une famille originaire d'Italie dont le père est un riche marchand, naît le 4 avril 1785 à Francfort-sur-le-Main. Son frère, Clemens Brentano, est un poète célèbre, précurseur du mouvement romantique en Allemagne. Après avoir été éduquée dans un couvent à Fritzlar (1794-1797), Bettina vit quelques temps à Offenbach-sur-le-Main chez sa grand-mère puis passe trois années chez son beau-frère Freidrich bon Savigny, juriste à Marbourg (1803-1806). En 1807, elle fait la rencontre de Goethe à Weimar grâce à sa mère (un amour de jeunesse du poète).

BERNADOTTE Jean-Baptiste (1763-1844)

Jean-Baptiste, né à Pau le 26 janvier 1763, est le cinquième enfant de Henri Bernadotte, procureur palois (Béarn) et de Jeanne de Saint-Jean. Refusant de faire des études droit, il s'engage à dix-sept dans l'armée après la mort de son père. Il effectue une brillante carrière passant de simple soldat à maréchal d'Empire durant l'ère napoléonienne. En 1798, il est envoyé à Vienne comme ambassadeur de France. C'est à ce moment qu'il rencontre Beethoven qui fréquente régulièrement l'établissement.

BRENTANO Antonie, née von Birkenstock (1780-1869)

Johanna Antonie Josefa Edle von Birkenstock, née à Vienne le 28 mai 1780, est la fille du diplomate autrichien et collectionneur Johann Melchior Edler von Birkenstock et de Carolina Josefa von Hay. Elevée dans la capitale autrichienne, elle semble ne pas avoir une enfance heureuse, notamment après perdu sa mère à 8 ans. Elle passe sept années difficiles à Pressburg (Bratislava) au couvent de l'ordre Saint-Ursule qui se consacre alors à l'éducation des jeunes filles. Elle revient à Vienne en 1895 et poursuit des études en sciences et en arts.

BREUNING Stephan von (1774-1827)

Stephan naît à Bonn le 17 août 1774. Deuxième enfant de Emanuel Joseph et de Helene Breuning (née Kreich), il fait très tôt la connaissance de Beethoven par l'intermédiaire de Franz Wegeler. Depuis 1784, Beethoven est un hôte régulier de la famille Breuning et donne des leçons de piano aux plus jeunes enfants Eléonore et Lorenz. Dans ce cadre culturel favorable à son éducation, Ludwig se lie rapidement d'amitié avec Stephan et tombe également sous le charme de sa soeur. Les deux garçons prennent ensemble des leçons de violon auprès de Franz Ries.

BRUNSVIK Josephine von (1779-1821)

Josephine voit le jour le 28 mars 1779 à Pressburg (Bratislava en Slovaquie). Soeur de Thérèse von Brunsvik, Pépi est la troisième enfant du Comte Anatol Brunsvik (1745-1792) qui avait épousé le 16 mai 1774 la baronne Anna Barbara von Seeberg. Ayant reçu la même éducation que son frères et ses soeurs, elle se rend à Vienne en 1799 avec Thérèse et leur mère qui convainc Beethoven de devenir leur professeur de piano. Durant ce même séjour, Josephine épouse le comte Joseph von Deym, homme de 47 ans. Le compositeur est un hôte régulier du couple qui donne régulièrement des leçons à son élève.

BRUNSVIK Thérèse von (1775-1861)

Thérèse, fille du comte Anton von Brunsvick et de la baronne Anna von Seeberg, naît le 27 juillet 1775 à Pozsony (Bratislava en Slovaquie). Elle est l'aîné de Franz, Josephine, et Charlotte. La famille vit dans un magnifique château à Martonvásár (près de Pest) où les enfants bénéficient d'une éducation raffinée grâce à des professeurs privés. Tous se révèlent être des musiciens talentueux. Les filles excellent au piano et Franz se distingue comme violoncelliste.

CZERNY Carl (1791-1857)

Issu d’une famille de musiciens originaires de Bohème, Czerny naît à Vienne le 21 février 1791. C’est avec son père, excellent pianiste, que le jeune Carl débute le piano dès l'âge de trois ans. Après avoir entendu et reconnu son talent, Beethoven le prend comme élève de 1800 à 1803. Bien qu’il soit déjà à un niveau très avancé, l’enseignement s’avère difficile et le maître fait reprendre au jeune garçon toutes les bases de la technique moderne.

ERDÖDY Marie (1779-1837)

Né von Nicky le 8 septembre 1779 à Arad (Banat), elle épouse en 1796 le comte Peter Erdödy avec qui elle a trois enfants. A la suite de sa première couche, elle devient partiellement paralysée. Elle est une excellente pianiste très tôt une grande admiratrice de Beethoven,. Les deux êtres se rapprochent à partir de 1803. De 1808 à 1809, le compositeur vit même quelques temps chez elle (la comtesse est brouillée avec son mari depuis quelques années). Certains biographes pensent que son influence sur la musique du compositeur était profonde.

FISCHER Gottfried (1780-1864)

Gottfried Fischer est le fils du boulanger locataire de la famille Beethoven à Bonn. Lui et sa sœur Caecilia (1762-1845) connurent Beethoven enfant et rassemblèrent de nombreux souvenirs sur le compositeur, mais seulement à partir de 1838. Ecrit donc bien après la mort du musicien, le manuscrit, qui se trouve à la BeethovenHaus de Bonn, s'étudie généralement avec recul. Malgré tout, il constitue l'unique source d'information sur les jeunes années du compositeur.

HASLINGER Tobias (1787-1842)

Tobias Haslinger naît Zell bei Zellhof en Autriche, le 21 mars 1787. Enfant de choeur à Linz, il étudie la musique auprès de Franz Xaver Glöggl, maître de chapelle. De 1807 à 1810, il travaille pour Friedrich Imanuel Eurich qui tien tun magasin d'art et de musique. Il s'installe à Vienne en 1810 et travaille pour la libraire Katharina Gräffer dont il épouse la fille en 1815. En 1813, Sigmund Anton Steiner qui tient une gallerie d'Art le prend comme associé pour diriger son magasin. Deux ans après, les deux hommes s'associent pour créer S.A. Steiner & Co.

HOLZ Karl (1798-1858)

Karl Holz naît le 3 mars 1799 à Vienne. Alors qu'il est un modeste fonctionnaire , il rejoint le quatuor du violiniste Josreph Böhm en tant que second violon. En 1823, le quatuor se dissout et Holz rejoint le quatuor d'Ignaz Schuppanizh revenu depuis peu dans la capitale. Grâce à lui, il rencontre Beethoven en 1825 et participe à la création de ses derniers quatuors. Il devient son copiste puis secrétaire bénévole après que le compositeur se soit brouillé avec Anton Schindler. Ami dévoué et admirateur du maître, il aide le compositeur dans les tâches administratives.

HUMMEL Johann Nepomuk (1778 -1837)

Johann Nepomuk Hummel naît le 14 novembre 1778 à Presbourg au Royaume de Hongrie. Considéré comme un enfant prodige, son père, chef d'orchestre, est son premier professeur. En 1786, sa famille s'installe à Vienne et le jeune garçon devient l'élève de Mozart qui l'héberge dans son propre logement pendant deux ans. Grâce au maître, il donne son premier concert à Dresde en 1787. Il effectue par la suite une tournée en Europe comme brillant pianiste, toujours accompagné de son père. Il s'installe quelques temps à Londres où il réside quatre années pour étudier avec Muzio Clementi.

RIES Ferdinand (1784-1838)

Ferdinand naît le 28 novembre 1784 à Bonn. Aîné d'une famille de musicien, il est le fils de Franz Ries, directeur de musique qui s'impose naturellement comme son premier professeur. Après avoir appris le piano et le violon, il complète sa formation à Munich avec Peter von Winter puis s'installe à Vienne pour se pefectionner au piano auprès de Beethoven et d'Albrechtsberger pour la théorie musicale. Devenu proche du compositeur, il l'assiste dans ses travaux comme copiste et interprète régulièrement ses oeuvres.

RIES Franz (1755-1846)

Franz Anton Ries naît le 10 novembre 1755 à Bonn. Fils de Johann Ries, trompettiste à la cour de l'Electeur de Cologne, il fait très vite figure d'enfant prodige. A seulement onze ans, il devient violon solo du Kurfürstlischen Hoforchester de Vienne. Par la suite, il joue dans différents quatuors et rencontre plusieurs succès comme violoniste solo. Etabli à Bonn, il devient un professeur réputé et compte parmi ses élèves le jeune Beethoven pour l'apprentissage du violon. Il a dix enfants dont l'aîné, Ferdinand, devient l'élève et l'ami de Beethoven à Vienne.

SCHINDLER Anton (1795-1864)

Anton Schidler naît le 13 juin 1795 à Medlov en Moravie. Issue d'une famille pauvre, il s'installe à Vienne afin d'y suivre des études de droit. Par la suite, il travaille comme clerc de notaire entre 1817 et 1822. Parallèlement, Schindler se consacre à la musique et joue du violon dans plusieurs ensembles musicaux. C'est en 1814 qu'il rencontre Beethoven dont il devient le secrétaire bénévole dès 1822 (vivant même dans la maison du compositeur).

SCHUPPANZIGH Ignaz (1776-1830)

Fils d'un professeur d'italien, Ignaz Schuppanzigh naît  le 20 juillet 1776 à Vienne où il passe toute sa vie. Affichant d'abord sa préférence pour l'alto, il devient rapidement le violoniste professionnel tle plus recherché à Vienne. Dans les années 1790, il prodigue de nombreux conseils à Beethoven et lui aurait peut-être donné des leçons de violon. De 1798 à 1799, il dirige les concerts de l'Augarten. Après avoir fondé un premier quatuor sous le patronage du prince Lichnowsky, il fonde en 1808 le Quatuor Schuppanzigh grâce au comte Razumosvki.

SEBALD Amalie (1787-1846)

Cantatrice à Berlin, Beethoven fait sa rencontre lors d'une cure à Teplitz en 1812. Alors que le compositeur est malade, Amélie joue les infirmières, surveille son alimentation, lui apportant de la soupe et du poulet, lui interdit les promenades matinales dans  les brouillards de l’automne. De nombreux billets très amusants nous montrent leur grande complicité durant cette période. Beethoven apprécie beaucoup sa compagnie à tel point qu'elle fut un temps soupçonnée d'être l'immortelle bien -aimée. Il semble désormais établi que leur relation ne fut qu'un flirt passagé.

WEGELER Franz Gerhard (1765-1848)

Franz Wegeler naît le 22 août 1765 à Bonn. Il rencontre Beethoven en 1782 et devient l'un de ses plus proches amis jusqu'à sa mort. Elève doué, Wegeler commence l'étude de la médecine dans sa ville natale. Ses travaux attire l'attention de l'Electeur Maximilien-Franz qui envoie le jeune homme à Vienne parfaire son cursus. Reçu docteur en 1789, Wegeler revient à Bonn. A 24 ans, il est nommé professeur à l'Université. Doyen en 1792, il devient recteur l'année suivante. Mais l'occupation française dès met fin à son ascension.

ZMESKALL Nikolaus (1759-1833)

Nikolaus né le 20 novembre 1759 à Unerkubin en Hongrie est issu de la petit noblesse. Peu d'élements nous sont parvenus en ce qui concerne son enfance et son éducation. A partir de 1784, il débute une longue carrière de fonctionnaire de la Chancellerie hongroise à la cour de Vienne où il gravit progressivement les échelons. A partir de 1822, ses rhumatismes le contraigent à prendre congés. Devenant progressivement handicapé, il tente de se faire soigner à Karlsbad ou encore Toeplitz. Il décède à Vienne le 23 juin 1833.